fr | en
Objectif végétal : une dynamique partenariale

Séparés par des virgules

Colloque internationaux

Le programme RFI Objectif Végétal a soutenu l'organisation de plusieurs colloques internationaux organisés dans la région des Pays de la Loire.

ISHS GREENSYS 2019 sur la Gestion et les Technologies Avancées pour les Serres Innovantes du 16 au 19 juin 2019

Ce congrès organisé tous les 2 ans et a eu lieu pour la 1ère fois en France au Centre des congrès d’Angers. L’édition 2017 avait eu lieu à Pékin.Le comité organisation était composé d’Agrocampus Ouest, du CTIFL, d'INRAE et de Destination Angers.

Le congrès a été un franc succès avec une participation supérieure à toutes les éditions précédentes : 410 scientifiques les 17 et 18 juin, auxquels se sont ajoutés 200 professionnels le mercredi 19 juin. Près de 200 personnes ont en outre participé aux tours techniques du jeudi 20 juin organisés en région angevine et en région nantaise.

Le colloque donnera lieu à des actes publiés dans Acta Horticulturae.

Contact : Pierre-Emmanuel BOURNET (Agrocampus Ouest - EPHor)

Symposium EPI /GENETICS from basic research to plant breeding  du 29 au 31 octobre 2018

Ce symposium international a été organisé par Etienne Bucher , alors Directeur de recherche Inrae et responsable de l'équipe EpiCenter au sein de l'UMR IRHS, à la faculté de droit, gestion d’Angers avec le soutien de l'ERC (Conseil européen de la recherche) et du programme régional RFI Objectif Végétal.

La notoriété internationale des recherches menées à Angers dans ce domaine a permis de réunir 130 experts, étudiants et sélectionneurs du monde entier (Amérique, Asie, Afrique, Océanie et Europe) pour échanger sur les dernières avancées dans les domaines de la recherche fondamentale et appliquée des plantes cultivées sur :

  • L’épigénétique (notamment l'étude des mécanismes d’héritabilité indépendants de la séquence d’ADN) ;
  • Les éléments transposables ;
  • L’amélioration des plantes dans le contexte du génome dynamique ;
  • Les défis de l’amélioration des plantes en vue du réchauffement climatique.

Sont notamment intervenus Isabel Bäurle (University of Potsdam, Germany), Claude Becker (Mendel Institute of Molecular Plant Biology, Austria), Tetsuji Kakutani (National Institute of Genetics, Japan), Marie Mirouze (DIADE, IRD, Perpignan, France), Olivier Panaud (Laboratoire Génome et Développement des Plantes, Université de Perpignan, France), Bob Schmitz (University of Georgia, Athens, Georgia, USA), Nathan Springer (University of Minnesota, USA), Clémentine Vitte (Laboratoire Génétique Quantitative et Évolution - Le Moulon, France), Jian-Kang Zhu (Shanghai Center for Plant Stress Biology, China & Purdue University, USA), et de Michael Thieme (Department of Plant and Microbial Biology, University of Zürich, Switzerland) et ex-étudiant d'Etienne Bucher qui a présenté quelques résultats du projet ERC BUNGEE.

Les temps forts se sont articulés autour :

  • des mécanismes épigénétiques : quelles molécules et leur rôle pour activer ou réprimer l’expression des gènes ;
  • des interactions entre l’épigénome et l’environnement : pathogènes, stress, réchauffement climatique...
  • de l’épigénétique et des éléments transposables : les mécanismes d’activation des transposons;
  • des interactions entre transposons et les hôtes : quels effets sur le génome de la plante, la structure 3D du génome...
  • des transposons et leurs effets sur la structure du génome et comment ils régulent l’expression des gènes ;
  • des applications : comment utiliser les transposons et l’épigénétique pour améliorer les plantes;
  • de la bioinformatique, utilisée pour l’analyse des transposons et l’épigénétique.

7th International Symposium on Rose Research and Cultivation du 2 au 7 juillet 2017

Ce symposium, organisé à Agrocampus-Ouest par l’UMR IRHS, s'est tenu sous l’égide la société internationale des sciences horticoles (International Society of Horticultural Sciences). Il a rassemblé 124 participants, sélectionneurs, producteurs et conservateurs de roses, 37 français et 87 étrangers venus de 20 pays, notamment d'Europe, des Etats-Unis, mais également d'Amérique du Sud, et une importante délégation asiatique, avec des participants chinois et japonais. 

Le symposium s'est tenu à Angers, parce que l'Anjou est reconnu au niveau international sur ce secteur : 

  • 1er pôle de production de rosiers de jardin en France ;
  • 1er pôle de recherche européen sur le rosier (avec notamment Inrae, l'Université d'Angers et Agrocampus Ouest) ;
  • l'Anjou héberge de nombreuses collections de rosiers.

Le symposium a couvert tous les domaines de la recherche sur la rose avec les dernières nouveautés dans différents domaines : l'agronomie, la physiologie, la génétique, la génomique...
Il était organisé autour de 7 sessions scientifiques et une table ronde, avec 36 présentations orales et 70 posters présentés.
Par rapport au précédent symposium ISHS rose, qui s’est tenu à Hanovre en 2012, le rosier est entré dans l’ère de la génomique avec de nombreux exposés sur des projets de séquençage et des approches génomiques. Deux équipes de l'IRHS ont participé au séquençage du rosier modèle utilisé internationalement : ‘Old Blush’.
De plus de nombreuses présentations portaient sur des approches pluridisciplinaires : génétique et robotique pour le développement de phénotypage à haut débit est des approches neuro-marketing pour étudier les préférences des consommateurs. Les travaux des équipes angevines portant sur l’étude de la diversité et du déterminisme génétique des caractères ornementaux (IRHS-équipe GDO) et sur l’élaboration de l’architecture de la plante par les facteurs de l’environnement en se focalisant en particulier sur la lumière (IRHS-équipe Arch-E) ont été valorisés au sein de la communauté internationale grâce à des communications orales, des présentations de posters et de nombreuses discussions informelles. Adrien Corot, doctorant RFI de l’équipe Arch-E, a reçu le prix du meilleur poster par le comité d’organisation.
L’organisation d’une table ronde a permis de faire émerger de nouvelles questions de recherche, en particulier sur l’architecture racinaire du fait de l’importance de stress abiotiques et de l’augmentation de la production de rosier sur leurs propres racines, ainsi que le développement de rosiers simples à cultiver pour des usages urbains.
Les participants ont découvert le premier bassin de production français de rosier par la visite de différentes pépinières et roseraies près de Doué la Fontaine.
Ces communications ont été publiées dans un numéro d’Acta Horticulturae.
La prochaine édition du symposium se tiendra aux Etats-Unis en 2021.

Contact : Fabrice FOUCHER (Inrae- IRHS)


5èmes journées internationales de l’Association Francophone pour l’Enseignement et la Recherche en Pharmacognosie (AFERP) du 17 au 19 juillet 2017

Ces journées organisées à la Faculté de droit, d’économie et de gestion d’Angers par le laboratoire SONAS ont réuni 150 participants autour d’un programme scientifique centré sur la valorisation des produits naturels issus :

  • de flores indigènes (K. Awang, Malaisie; S. Khalid, Soudan ; LM Peña Rodriguez, Mexique ) ou microbiennes (S. Tomasi, France) ;
  • de co-produits de l’industrie agro-alimentaire (L. Skaltsounis, Grèce) ;
  • de génie enzymatique (T. Brück, Allemagne) ;
  • et accompagné de la description nouveaux développements méthodologiques dans le domaine d’études synergistiques (S. Zacchino, Argentine), d’approches convergentes (C. Vonthron-Senecheau, France) de modélisation moléculaire (D. Schuster, Autriche) ou de nouvelles techniques chromatographiques (H. Stuppner, Autriche).

Le programme scientifique incluait ainsi 12 conférences invitées données par des spécialistes originaires d’Europe (France, Grèce, Italie, Allemagne), d’Afrique (Soudan), d’Asie (Malaisie) et d’Amérique centrale et du Sud (Argentine et Mexico), 9 communications orales, 12 flash posters et une cinquantaine de posters. Un partenariat entre l’AFERP et l’association Lapervenchelif (Laboratoires Pierre Fabre) a permis d’attribuer à de jeunes chercheurs/chercheuses 16 bourses pour les aider à assister à cette manifestation.

3 prix furent décernés à l’issue des différentes présentations :

  • Communication orale: Charlotte ALCOVER (Paris Sud)
  • Flash poster: Alice GADEA (Rennes)
  • Poster: Antoine BRUGUIÈRES (Angers).

Contact : Pascal RICHOMME (Université d'Angers - SONAS)

11ème colloque international de la Société Française de Biologie végétale (SFBV)  du 6 au 8 juillet 2016

Organisé à Angers par l’UMR IRHS (J Lothier), le colloque a rassemblé 115 participants dans le but de promouvoir la diffusion et le développement des connaissances en biologie végétale, de pérenniser ou d’établir de nouveaux partenariats scientifiques, et de favoriser les échanges entre les différents spécialistes de ce domaine.

8ème Rosaceae Genomic Conference (RGC8) du 21 au 23 juin 2016

La 8ème édition de la conférence internationale sur la génomique des Rosacées a été organisée à Angers par l'UMR IRHS (F Laurens), pour permettre aux chercheurs et aux sélectionneurs du monde entier, travaillant sur les Rosacées fruitiers et ornementaux, de faire le point sur l’état des recherches en génomique et génétique sur ces espèces, et de cibler leur recherche pour fournir des solutions correspondant aux besoins des producteurs et aux besoins des consommateurs. 180 personnes ont participé.

logo IHC 2022
logo IHC 2022

Notez la date : 14-20 août 2022.

Le congrès international de l'horticulture est le plus gros évènement scientifique organisé tous les 4 ans dans les domaines relatifs à l'horticulture.

Le lieu de rencontre incontournable pour les scientifiques, les techniciens, les étudiants, les consultants, les ingénieurs, les médiateurs scientifiques, les producteurs, l'industrie, les organisations commerciales et de consommateurs, les décideurs politiques et autres professionnels intéressés par l'horticulture.

Scroll