Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Objectif Végétal : une dynamique partenariale

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Rappel des concepts

    Rappel des concepts

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Les plantes se défendent contre leurs bio-agresseurs

    Les plantes sont capables de percevoir les attaques des champignons, bactéries, insectes, et mettent en place des mécanismes de défense, comme par exemple la production de phytoalexines, molécules à actions anti-microbienne et insecticide.

                                                       

    Pourquoi certaines plantes tombent-elles malades ? - Une nouvelle génération d'intrants agricoles

    1. Soit parce que les molécules de défense sont produites en trop petites quantités ou trop lentement pour être efficaces.

    • Concept de SDP (Stimulateurs des Défenses des Plantes). A l’image d’un vaccin, les SDP miment l’attaque d’un bio-agresseur et forcent ainsi la plante à activer ses défenses de façon temporaire.

    Les SDP visent avant tout la protection contre des agressions biotiques.

    Les SDP directs déclenchent immédiatement des mécanismes de défense, même en l’absence de bio-agresseurs.

    Les SDP potentialisateurs préparent la plante à déclencher ses défenses en cas de bio-agression ultérieure.

     

    2. Soit parce que les bio-agresseurs sont capables de tolérer l’effet toxique des molécules de défense de la plante

    •  Concept de sensitine : inhibiteur de la réponse adaptative des agents pathogènes aux défenses des plantes

     

    Contrairement aux pesticides conventionnels, ces deux types d’intrants n’ont pas d’activité biocide directe. Leur utilisation limite donc l’apparition de résistances chez les bio-agresseurs. Les chercheurs angevins travaillent depuis plusieurs années sur ces deux concepts et développent des méthodes de lutte innovantes pour répondre aux préoccupations des professionnels : garantir l’efficacité de ces produits, proposer une utilisation optimale en conditions de production et contrer la réponse adaptative des bio-agresseurs.

    Contacts

    A la recherche d’un partenariat ?

    Deux contacts pour vous aider à construire vos projets et à les soutenir :

     

    • Emeline Defossez,


    contact pour accompagner vos projets de R&D et vous mettre en relation

    emeline.defossez @ vegepolys.eu

     

    • Tanegmart Redjala,


    interface de proximité avec les laboratoires de la Structure Fédérative de Recherche Quasav.

    tanegmart.redjala @ univ-angers.fr