Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Objectif Végétal : une dynamique partenariale

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Résultats de la recherche

    Résultats de la recherche

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Sommaire

    • La mesure de la qualité visuelle, au service de la sélection variétale
    • Contrôler la ramification de façon innovante
    • Vers des plantes ornementales en meilleure santé!
    • La remontée de floraison, un caractère enfin contrôlable
    • Le parfum de la rose à portée de main
    • Vers des rosiers sans épines

     

     

    Les chercheurs angevins de l’IRHS (Institut de Recherche en Horticulture et Semences) étudient les mécanismes physiologiques et moléculaires associés à ces caractères morphologiques ou physiologiques. Ces connaissances sont indispensables à l’amélioration des programmes de sélection et au développement de conduites de culture innovantes. L’IRHS travaille en collaboration avec l’unité GRAPPE (ESA-INRA) afin de mieux intégrer les attentes des consommateurs dans les processus d’innovation des professionnels.

     

    La mesure de la qualité visuelle, au service de la sélection variétale

    La forme du végétal est un critère ornemental important qui détermine sa valeur commerciale.

     

     



    (gilles.galopin @ agrocampus-ouest.fr)
    Gilles Galopin

    gilles.galopin @ agrocampus-ouest.fr

    Rachid Boumaza
    rachid.boumaza @ agrocampus-ouest.fr

    Contrôler la ramification de façon innovante

    L’IRHS a élucidé des mécanismes  génétiques, physiologiques et moléculaires qui sous-tendent le débourrement des bourgeons et la croissance des tiges  en réponse à différents facteurs environnementaux :

      

     

     

     

     Intérêts pour les professionnels :

    • Améliorer des itinéraires techniques en modulant des facteurs environnementaux, pour :
      • mettre en place ou maintenir une forme végétale
      • s’affranchir des régulateurs de croissance
      • produire des organes ou des métabolites d’intérêt
    • Sélectionner des variétés pour leur architecture

                                               

    Vers des plantes ornementales en meilleure santé!

     

     

    La thèse de Diana Lopez Suarez 2017-2020) vise à identifier des gènes marqueurs de la résistance du rosier à la maladie de la tache noire.

     



    Fabrice Foucher

    fabrice.foucher @ inra.fr

    Vanessa Soufflet-Freslon
    vanessa.soufflet-freslon@agrocampus-ouest.fr

     

                                         

    La remontée de floraison, un caractère enfin contrôlable

    La caractérisation moléculaire et physiologique du gène de la remontée de floraison (Iwata et al, 2012; Randoux et al, 2013, 2014) ouvre des voies intéressantes sur le contrôle de la floraison chez le rosier par l’environnement (Projet Starter INRA-BAP) et par biotechnologie (Projet d’Investissement d’Avenir GENIUS, 2012-2018).

    Le projet GENIUS, en collaboration avec les Pépinières et roseraies Georges Delbard, concerne l’ingénierie cellulaire. Il vise l’amélioration et l’innovation technologiques pour les plantes d’une agriculture durable.

     

     


    Fabrice Foucher

    fabrice.foucher@inra.fr

     

    Le parfum de la rose à portée de main

    Vers des rosiers sans épines

    Contact

    A la recherche d’un partenariat ?

    Deux contacts pour vous aider à construire vos projets et à les soutenir :

     

    • Aurore Gautier,


    contact pour accompagner vos projets de R&D et vous mettre en relation

    aurore.gauthier @ vegepolys.eu

     

    • Tanegmart Redjala,


    interface de proximité avec les laboratoires de la Structure Fédérative de Recherche Quasav.

    tanegmart.redjala @ univ-angers.fr