Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Objectif Végétal : une dynamique partenariale

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Des exemples de partenariats

    Des exemples de partenariats

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Des exemples de partenariats, mobilités entrantes et sortantes


    Recrutements de chercheurs étrangers 

    Dans le cadre de l’appel à projets international CONNECT-TALENT, le projet EPICENTER a été lancé avec la création d’une équipe de recherche internationale autour du Dr Etienne Bucher (F/CH). Le projet EPICENTER est un projet pluridisciplinaire qui vise à identifier et caractériser les mécanismes de régulation épigénétique impliqués dans les processus relatifs à la qualité et à la résistance aux maladies chez les rosacées (pommier et rosier) (lien à faire ultérieurement avec la partie recherche qui développera un peu plus le contenu du projet)

    Etienne BUCHER était responsable d’unité à l’Institut Botanique de Bâle (Suisse). Il a obtenu sa thèse à l'Université de Wageningen (Pays Bas) en 2006 et a effectué 2 post-doctorats sur l'épigénétique à Vienne (Autriche) puis à l'Université de Genève (Suisse).

     

    Recrutements de doctorants étrangers

    Avec le soutien de 3 instruments de financement d’échanges (FAPESP, CAPES et Sciences sans Frontières), l’équipe Conserto de l’IRHS a mis en place une collaboration avec la faculté agronomique de l’université d’Etat de Sao Paulo (UNESP Botucatu).  Deux étudiantes en thèse de doctorat (en cotutelle) sont accueillies au sein de l’IRHS entre juin 2014 et juin 2015 pour caractériser le transcriptome et construire un réseau de co-expression génique de la maturation des graines en lien avec l’acquisition de la longévité et de la vigueur germinative.

     

    Échanges et mobilités sortantes

    Valérie Le Clerc (QUARVEG, IRHS) a rejoint pour une durée d’un an l’équipe de Peter Balint-Kurti, chercheur de l’USDA-ARS basé au Département de Pathologie des Plantes de la North Carolina State Uinversity dont les travaux portent sur la caractérisation de la résistance partielle du Maïs à différents agents pathogènes (Southern leaf blight (SLB), Northern leaf blight et Gray leaf spot).

    Le LBPV a également intégré l’action COST FA1206 STREAM Strigolactones : Biological roles, qui réunit la majorité des experts européens sur l’activité biologique des strigolactones chez les plantes et les microorganismes.

    Des contacts établis avec l'équipe du professeur Yizhi Zheng (College of Life Science, Shenzhen University, Chine) lors du colloque New Frontiers in Anhydrobiosis se sont renforcés avec le séjour de David Macherel (IRHS-MitoStress) comme Professeur invité (Cours en Master, atelier de microscopie confocale) en novembre 2014. L'équipe du Professeur Zheng s'intéresse aux protéines intrinsèquement désordonnées (IDPs) chez le soja, et notamment aux protéines LEA.

    Nathalie Leduc, maître de conférences, équipe IRHS-ARCH’E et Hanae ROMAN (Doctorante 3ème année) sont parties respectivement 6 mois du  1er février au 31 juillet 2015 et 3 mois en Australie (Université du Queensland) dans le cadre du projet “Light control over strigolactone signaling in bud outgrowth”. L’objectif est d’approfondir les connaissances sur les mécanismes moléculaires du contrôle par la lumière de la ramification des plantes.

     

    Mobilités entrantes, professeurs et chercheurs invités 

    • Collaborations pérennes

    Le LBPV a accueilli en juin dans le cadre d’un programme Egide PHC SAKURA le Pr A. Okazawa (Osaka Prefecture University, Japon) étudiant le rôle du métabolisme des sucres et notamment du plantéose dans la germination de la plante parasite Orobanche minor. Parallèlement, G. Montiel, P. Simier et P. Delavault ont eu l’occasion en novembre de rendre visite au Pr Okazawa et de rencontrer le Pr Y. Sugimoto (Graduate School of Agricultural Science, Kobe University), spécialiste de l’identification et de la quantification des strigolactones des graines des plantes parasites de racines.

    La chaire régionale « senior » (Dr Luis Manuel Peña Rodriguez, Centro de Investigaciones Cientificas de Yucatan, Mérida, Mexique/2011-2014) permet une collaboration entre le SONAS et les équipes QUARVEG et Fungisem de l’IRHS portant sur la caractérisation et l’évaluation biologiques des phytotoxines biosynthétisées par l’Alternaria dauci.

    L’IRHS-Fungisem a accueilli en juin-juillet 2014, le Dr Béatrice Iacomi-Vasilescu de l’USAMV de Bucarest, spécialiste des champignons du genre Alternaria grâce à un financement « Professeur Invité au titre de la recherche » de l’Université d’Angers. Elle a participé aux travaux en cours dans le cadre du projet MetaSeed porté par M Barret (IRHS-Emersys).

     

    • Nouvelles collaborations 

    Durant l’année universitaire 2013-2014, le LEVA a accueilli un spécialiste de la gestion des adventices de l’Université du Saskatchewan (Canada). Steven Shirtliffe (Projet Chaire de chercheur sénior de la Région Pays de la Loire). Durant son séjour, l’équipe a organisé avec des chercheurs invités dont Jacob Weiner (Université de Copenhague, Danemark) un séminaire intitulé « Weed control with less reliance on herbicides – Designing resilient cropping systems » (26-28 mai 2014). L’insertion de fabacées dans les systèmes de cultures économes en azote pour réduire le développement des adventices constitue à présent un axe de collaboration avec Steven Shirtliffe.

    Le LEVA a également accueilli pendant un mois un enseignant chercheur, Jacob N’dri Kouassi de l’Université Jean Lourougnou Guédé de Dalua, Côte d’Ivoire pour développer des recherches sur les cultures associées à base de légumineuses.

    Le GRAPPE a accueilli Roland Harrison de Lincoln University Christ Church, Nouvelle Zélande et Esther NGAH de l’Université de NGAOUNDERE à Yaoundé au Cameroun pour intervenir dans les Masters Vintage et Food Identity.