Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Objectif Végétal : une dynamique partenariale

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Les objectifs

    Les objectifs

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Le végétal spécialisé, un secteur économique majeur en Pays de la Loire

    Les filières du végétal spécialisé comprennent les semences, l’arboriculture, les cultures légumières, l’horticulture ornementale, les plantes médicinales et aromatiques, la viticulture et la cidriculture. Ce sont des productions végétales intensives à haute valeur ajoutée.

    Ces filières représentent 4000 entreprises et 30 000 emplois dans la région Pays de la Loire et occupent une place importante dans de nombreux secteurs :

    • 7,9 % des surfaces nationales (France métropolitaine) en multiplication des semences (toutes espèces), mais 65,6 % des surfaces nationales en production de semences florales (source : détail des surfaces en multiplication de semences par région pour la récolte 2015 – GNIS – 28/01/2016),
    • 15 % de la production nationale de pommes (en tonnage produit) (source : Agreste – Statistique agricole annuelle semi-définitive – Mémento 2015),
    • 14,5 % de la production nationale de légumes (en tonnage) dont 52 % de la production nationale de champignons cultivés) (source : Agreste – Statistique agricole annuelle semi-définitive – Mémento 2015),
    • 13,9 % de la surface nationale pour la production de fleurs (fleurs coupées, plantes en pot, plantes à massifs et vivaces et bulbiculture) (source : Agreste – Statistique agricole annuelle semi-définitive – Mémento 2015).

    En amont et en aval de ces productions de nombreuses entreprises de l’agrofourniture et de l’agroéquipement se sont également installées.


    Les enjeux majeurs à relever dans le domaine du végétal spécialisé sont :

    • Des enjeux sociétaux liés à l’alimentation et à la santé humaine ainsi qu’à la qualité du cadre de vie et du bien-être ;
    • Des enjeux réglementaires liés notamment au plan Ecophyto visant à réduire l’usage des produits phytosanitaires ;
    • Des enjeux économiques compte-tenu des menaces qui pèsent sur une filière régionale au poids économique important mais bénéficiant de peu de soutien public sur un marché fortement concurrentiel et internationalisé

    Dans ce contexte, le renforcement de la capacité d’innovation des acteurs de la filière du végétal spécialisé ligérienne sur toute la chaîne de valeur apparaît comme le principal levier de compétitivité pour affronter la concurrence internationale et pour faire face aux enjeux de moyen et long terme.

     

    Un pôle de compétitivité VEGEPOLYS à vocation mondiale

    Un centre de compétences original spécialisé dans le Végétal s’est progressivement densifié et structuré dans la région des Pays de la Loire, principalement à Angers, où il a donné naissance en 2005 au pôle de compétitivité VEGEPOLYS . Composé de 3 types d’acteurs : Entreprises, Centres de Recherche et de Formation, ce pôle favorise leurs relations pour innover.

    La région accueille également Plante & Cité, le centre technique national sur les espaces verts et le paysage urbain dont l’objectif est de développer l’innovation auprès des entreprises du paysage et des collectivités territoriales.

     

    Le 4ème pôle de recherche en France sur les sciences du végétal

    Les forces de recherche de la Région Pays de la Loire dans le domaine du végétal sont regroupées au sein de la Structure Fédérative de Recherche Qualité et Santé du Végétal (SFR 4207 QUASAV). La SFR QUASAV regroupe 380 personnes au sein de 9 unités de recherche et expérimentales, dont 150 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents et , 60 doctorants et gère 4 plateaux techniques et 2 plateformes.

    L’unité mixte de recherche Institut de Recherche en Horticulture et Semences (UMR IRHS – INRA, Agrocampus Ouest – Université d’Angers) avec 250 personnes est l’unité la plus importante de la SFR QUASAV.

     

    Le 1er pôle de formation en France sur le végétal

    Les actions de formation regroupent à Angers la plus grande concentration d’étudiants en sciences du végétal en France , dont 2 500 étudiants du supérieur, avec un continuum du CAP au doctorat.

     

    Le Campus du Végétal

    Depuis septembre 2015, la plupart des forces de recherche sont regroupées à Angers au sein du Campus du Végétal  : 24,8 M€ d’investissements pour 8400 m² de laboratoires et de bureaux, 6900 m² de serres et de chambres de culture (S1,S2,S3) ainsi que la Maison du Végétal qui abrite VEGEPOLYS et Plante&Cité.