Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

Objectif Végétal : une dynamique partenariale

Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Les objectifs

    Les objectifs

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Le végétal spécialisé, un secteur économique majeur en Pays de la Loire

    Les filières du végétal spécialisé comprennent les semences, l’arboriculture, les cultures légumières, l’horticulture ornementale, les plantes médicinales et aromatiques, la viticulture et la cidriculture. Ce sont des productions végétales intensives à haute valeur ajoutée.

    Ces filières représentent 4000 entreprises et 30 000 emplois dans la région Pays de la Loire et occupent une place importante dans de nombreux secteurs.

    L'agriculture en Pays de la Loire : chiffres clés

    En 2018, l’agriculture des Pays de la Loire a généré un chiffre d’affaires de 5,9 milliards d’euros (hors services, fourrages et subventions). La région se situe au cinquième rang national. 68 % de la valeur générée par l’agriculture régionale l’a été par les productions animales, dont 41 % pour les seuls produits bovins (lait et viande bovine), contre 32 % pour les productions végétales.

    Les Pays de la Loire se caractérisent par une grande diversité de productions végétales.

    Aux côtés des céréales et des oléo protéagineux qui représentaient 45 % du chiffre d’affaires des productions végétales en 2017, la région présente une grande variété de cultures : un vignoble dont sont issus des vins renommés avec une forte proportion d’AOC, une large gamme de productions légumières, un important verger de pommes de table, une production horticole diversifiée, ainsi qu’une grande tradition en semences et en plantes à parfum, aromatiques et médicinales.

    La région est parmi les leaders en plantes horticoles et est le premier producteur de champignons, de mâche, de concombre, de radis, d’haricots secs, de muguet, le quatrième producteur de pommes de table, de tomates et le cinquième producteur français de poireaux.

    Fruits

    La région des Pays de la Loire se situe au quatrième rang français pour la production de pommes de table et au premier rang pour les petits fruits rouges.

    Les pommes de table (4780ha) représentent 62 % de la surface arboricole régionale et 13 % du verger national. 232 791 t ont été produites en 2017. Les variétés traditionnelles sont bien présentes (Golden, Gala, Braeburn, Granny Smith) mais un programme de rénovation variétale dynamique (Pink Lady, Ariane, Jazz...) a été mis en place depuis de nombreuses années.

    Légumes

    La région est reconnue pour son positionnement dans les filières de légumes frais. Elle est leader pour certaines espèces : mâche 84% de la production nationale en 2017 ; radis : 30 %.

    Les serres chauffées, fournissent les plus gros volumes pour l’expédition (tomates et concombres pour la France entière et l’export). Les surfaces maraîchères sont plutôt réservées à d’autres légumes frais pour l’expédition et pour les besoins locaux en filières courtes. Des légumes sont aussi produits dans les rotations avec des cultures, souvent pour des industries de transformation.

    Semences

    La région des Pays de la Loire est une région de tradition semences qui bénéficie de compétences et de savoir-faire.

    Les surfaces ont augmenté de 5 % par rapport à 2016 avec 3 grandes catégories de semences : 16 700 ha de semences de grandes cultures (céréales à paille, maïs et sorgho, oléagineux et protéagineux), 9 400 ha de semences fourragères et gazons et 3 800 ha de semences potagères et florales.

    Horticulture et pépinière

    La région des Pays de la Loire se hisse dans les premiers rangs français de production d’horticulture et de pépinière (jeunes plants, plantes en pots, à massifs, de pépinière, vivaces et aromatiques, fleurs coupées, bulbes…). Son savoir-faire reconnu et historique lui confère une renommée nationale et internationale dans le secteur.

    Une forte concentration des structures a eu lieu depuis 2010. Le regain d’intérêt pour le végétal, notamment de la part des plus jeunes, la reprise du végétal en ville, la prise de conscience des consommateurs, des collectivités, des paysagistes d’acheter des végétaux français favorisent l’activité et l’approvisionnement local. La conjoncture plus florissante recrée une dynamique d’investissements.

    Viticulture

    A l’ouest du bassin viticole du Val de Loire, le vignoble des Pays de la Loire représente 4 % des vignes exploitées en France. 83 % des vignes ligériennes sont cultivées pour produire des vins sous AOP (appellation d’origine protégée).

     

    En amont et en aval de ces productions de nombreuses entreprises de l’agrofourniture et de l’agroéquipement se sont également installées.

    Source : Chambre d’agriculture Pays de la Loire – Synthèse Panorama de l’agriculture des Pays de la Loire (Janvier 2020) et Chambre d’agriculture Pays de la Loire –Panorama de l’agriculture des Pays de la Loire - Données 2017 (Avril 2019)

    Des enjeux majeurs à relever

    • Des enjeux sociétaux liés à l’alimentation et à la santé humaine ainsi qu’à la qualité du cadre de vie et du bien-être ;
    • Des enjeux réglementaires liés notamment au plan Ecophyto visant à réduire l’usage des produits phytosanitaires ;
    • Des enjeux économiques compte-tenu des menaces qui pèsent sur une filière régionale au poids économique important mais bénéficiant de peu de soutien public sur un marché fortement concurrentiel et internationalisé

    Dans ce contexte, le renforcement de la capacité d’innovation des acteurs de la filière du végétal spécialisé ligérienne sur toute la chaîne de valeur apparaît comme le principal levier de compétitivité pour affronter la concurrence internationale et pour faire face aux enjeux de moyen et long terme.

     

    VEGEPOLYS VALLEY le pôle de compétitivité mondial du végétal

    Un centre de compétences original spécialisé dans le Végétal s’est progressivement densifié et structuré dans la région des Pays de la Loire, principalement à Angers, où il a donné naissance en 2005 au pôle de compétitivité VEGEPOLYS devenu VEGEPOLYS VALLEY en 2019 . Composé de 3 types d’acteurs : Entreprises, Centres de Recherche et de Formation, ce pôle favorise l'innovation entre ces acteurs.

    La région accueille également Plante & Cité, le centre technique national sur les espaces verts et le paysage urbain dont l’objectif est de développer l’innovation auprès des entreprises du paysage et des collectivités territoriales.

     

    Le 4ème pôle de recherche en France en sciences du végétal

    Les forces de recherche de la Région Pays de la Loire dans le domaine du végétal sont regroupées au sein de la Structure Fédérative de Recherche Qualité et Santé du Végétal (SFR 4207 QUASAV). La SFR QUASAV regroupe 400 personnes au sein de 9 unités de recherche et expérimentales, dont 170 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents et 60 doctorants et gère 3 plateaux techniques mutualisés   et 3 plateformes technologiques.

    L’unité mixte de recherche Institut de Recherche en Horticulture et Semences (UMR IRHS – Inrae, Agrocampus Ouest – Université d’Angers) avec 250 personnes est l’unité la plus importante de la SFR QUASAV.

     La plaquette de présentation de la SFR QUASAV. Les faits marquants 2018 de la SFR QUASAV.  La SFR QUASAV en vidéo.

     

    Le 1er pôle de formation en France

    Les actions de formation regroupent à Angers la plus grande concentration d’étudiants en sciences du végétal en France , dont 3000 étudiants du supérieur, avec un continuum du CAP au doctorat.

    Votreavenirvegetal.fr - le site portail dédié aux métiers et aux formations du végétal dans la région des Pays de la Loire https://votreavenirvegetal.fr/ 

     

    Le Campus du Végétal

    Depuis septembre 2015, la plupart des forces de recherche sont regroupées à Angers au sein du Campus du Végétal : 24,8 M€ d’investissements pour 8400 m² de laboratoires et de bureaux, 6900 m² de serres et de chambres de culture (S1,S2,S3) ainsi que la Maison du Végétal qui abrite VEGEPOLYS VALLEY et Plante&Cité.